Nids d’activités – test d’activité

Nids d'activité


En Bretagne, nous développons une pratique informelle de test prenant appui sur des fermes et facilitant l’installation : Les Nids d’activité

Dans un contexte régional foncier complexe en termes d’installation (plus de 1600 porteurs de projet en recherche de foncier) et de transmission (une seule installation pour 3 départs en retraite), les « Nids d’activité » apparaissent comme une véritable alternative à l’installation agricole et permettent des périodes de test en conditions réelles.

En effet, le « Nid d’activité » est défini comme une forme d’installation consistant pour un agriculteur à mettre à disposition de la terre ou des bâtiments, à laquelle peuvent s’ajouter un prêt de matériel, un échange de savoir-faire ou une insertion territoriale pour qu’un porteur de projet puisse se tester et créer une nouvelle activité.

Cette mise à disposition peut aboutir à une installation réelle sur place (individuelle ou en société). Il y aura donc la naissance d’un nouveau siège d’exploitation sur la ferme ou création d’un nouvel emploi par association dans l’entité existante.

Elle peut également servir de période de test pour expérimenter son activité. En effet, pour des personnes non issues du milieu agricole ou qui s’oriente vers un autre type de production que celui de la ferme familiale, il peut être « rassurant »  de pouvoir tester son activité avant de s’y engager (ce que permettent également les couveuses d’activités ou espaces test).

Les nids d’activité permettent de se construire un réseau sur le territoire, de se faire connaître, et ainsi de faciliter l’accès au foncier ou la mise en place de débouchés.

La mise à disposition se fait le plus souvent et spontanément à titre gratuit mais elle peut également être à titre onéreux.

Exemples :

  • Olivier s’est installé en 2009 comme paysan boulanger. Son projet a pu se concrétiser grâce à un nid d’activité : Jacky, éleveur de la commune a choisi de lui mettre un peu de foncier à disposition, et de lui apporter un soutien technique, matériel, humain… Aujourd’hui, l’exploitation d’Oliver est viable, et il envisage à son tour d’accueillir un porteur de projet au sein d’un nid d’activité sur du maraîchage. Ce type d’installation a permis à Jacky de créer une nouvelle dynamique sur son exploitation et d’anticiper sur l’avenir, notamment sur les questions de transmission. Quant à Olivier, il a pu bénéficier d’un cadre sécurisant pour lancer son activité et faire sa place sur le territoire.
  • Bruno fait son stage chez Jacques pour finir ses études (BTS ACSE). Au sortir de son parcours, il souhaite s’installer mais n’est pas issu du milieu et trouve quelques difficultés à trouver du foncier. Etant resté en contact avec Jacques, celui-ci va le mettre en relation avec Paul, un ami à lui (éleveur laitier en système herbager) qui est en possibilité de libérer 3 hectares pour installer un jeune. Bruno et Paul se rencontrent alors. Bruno s’installe alors sur les terres de Paul qui lui loue ces 3 hectares. Bruno bénéficie en plus du savoir-faire de Paul, de conseils avisés très utiles lorsque l’on débute dans le milieu, mais également de quelques outils. Bruno peut alors débuter son activité sans trop investir  et gagner son autonomie vis-à-vis de Paul progressivement.

Il existe en Bretagne un collectif des Nids d’Activité qui réunit les associations Entraide Rurale, la Marmite, la FDCIVAM 35 et Terre de Liens Bretagne, laquelle s’est dotée d’une juriste courant 2012. D’autres partenaires rejoignent ce collectif (Civam 29, Agriculture Paysanne 22, CAE Interactiv’, GAB 56, ADAGE 35…).

Concrètement, le collectif de travail a pour objectif de développer :

-   l’échange et la capitalisation des pratiques,

-   la mise en relation entre « accueillants » et « accueillis »,

-   l’accompagnement de projets de nids, surtout dans la définition du « contrat moral », qui va permettre de définir les règles du partenariat, qui sera accompagné ou pas de contreparties en fonction des cas, voire de contractualisation ou d’association,

-   la recherche de réponses juridiques avec la présence d’une juriste,

-   ce type d’entraide et d’accès innovant et simple à la terre.

L’action Nids d’activité a pris une dimension nationale avec l’adhésion au réseau RENETA (Réseau National des Espaces Tests Agricoles) afin de mutualiser avec les espaces-tests agricoles du territoire national et de faire remonter au niveau des instances politiques nationales le besoin de créer un statut spécifique au porteur de projet en test agricole.

 

Plus d’infos :

- Consulter la page « nids d’activité » sur le site paysans-creactiv-bzh.org : cliquez ici.

- Que vous soyez propriétaire de terres que vous souhaitez mettre  à disposition pour un temps défini, ou porteur.se de projet souhaitant recourir à cette manière de s’installer, vous pouvez rejoindre le groupe de travail du CIVAM lancé depuis début 2014.

- Nous contacter pour obtenir plus de détails sur cette pratique.

  • Vous pouvez utiliser ces mots-clés HTML : <a> <abbr> <acronym> <b> <blockquote> <cite> <code> <del> <em> <i> <q> <strike> <strong>

  • Flux de commentaires pour cet article
Haut de page