Actes des 2èmes assises de la vente directe

Retour sur la deuxième édition Mardi 27 avril 2010 – Rennes
Agrocampus ouest

Les 2es Assises de la vente directe ont accueilli 280 participants. Le fait que les organisateurs aient du refuser des inscriptions montre l’intérêt des participants pour échanger sur le rôle des circuits courts alimentaires sur le développement des territoires.

Les participants venaient pour 70 % Bretagne (dont plus la moitié du 35)  et 30 % hors Bretagne. Les participants sont des formateurs ou leur élèves ( 30 %), des producteurs (20 %), des représentant d’organismes de développement agricoles ou rural ( 20 %), des représentants des collectivités locales (20 %), des chercheurs (5%) et des consommateurs ( 5 %).

Ces Assises sont organisées par le programme SALT (systèmes alimentaires territorialisés), soutenu par la Région Bretagne au titre de son programme « appropriation sociale des sciences » et, pour la partie diffusion, par le FEADER.

Dossier des participants => programme détaillé , évaluation, note introduction Gilles Maréchal,
Présentation des interventions => Diaporama Gilles Maréchal , diaporama Jean Louis Rastoin, diaporama Renata Lasso
Quelques échos dans la presse =>  reportage de France 3 19/20 du mardi 27 avril 2010 Bretagne (7eme minutes), article de la France agricole, France bleue armorique, article du paysan Breton,.

Actes sonores =>

  • Anne Azaïs, membre de l’association de consommateurs-producteurs-artisans&commerçants « Le Goût d’Ici », représentante du collège des consommateurs, sur le canton de Maure-de-Bretagne (3’32) : « Mettre ces produits (locaux) à disposition de tout le monde : personnes âgées, jeunes couples, etc. ».
  • Renata Lasso, représentante du ministère de l’agriculture équatorien, coordinatrice d’un projet de développement des circuits alimentaires alternatifs (5’50) : « Ce sont les petits producteurs qui nourrissent le pays ; c’est avec eux qu’on doit travailler si on veut garantir la sécurité alimentaire. »
  • André Chouan, maire de l’Hermitage et conseiller délégué à l’agriculture pour Rennes Métropole (4’39) : « Aujourd’hui c’est la politique locale qui porte vraiment les circuits courts et qui peut les faire progresser. »
  • Jean-Louis Rastoin, professeur d’économie à Montpellier Supagro (5’01) : « Il nous faut repenser la manière dont nous consommons nos aliments et dont nous les produisons. »
  • Extraits de l’atelier 4 « circuits courts et territoires » avec introduction par Blaise Berger (9’21)

Actes des 2éme assises de la vente directe=> Téléchargez  (fichier 2 Mo cliquez droit « enregistrer la cible du lien sous »)

Les actes des 2éme assises des assises de la vente directe, circuits courts & territoires présentent le compte rendu de ces rencontres. Ce document  de 68 pages contribue à l’amélioration de la connaissance des circuits courts en Bretagne avec :

  • des interventions de Renata Lasso (Ministère de l’Agriculture de l’Equateur), de Gilles Maréchal (coordinateur de l’ouvrage Les circuits alimentaires, bien manger dans les territoires) et de Jean-Louis Rastoin (professeur émérite à Montpellier Supagro)
  • La recherche-action SALT associe agriculteurs, praticiens et chercheurs pour améliorer les connaissances dans le domaine des circuits courts alimentaires. Elle est coordonnée par la FR CIVAM Bretagne. Les partenaires scientifiques principaux sont Agrocampus Ouest et l’Université Rennes 2.

Ce projet a été co financé par la Région Bretagne et le FEADER.

  • Vous pouvez utiliser ces mots-clés HTML : <a> <abbr> <acronym> <b> <blockquote> <cite> <code> <del> <em> <i> <q> <strike> <strong>

  • Flux de commentaires pour cet article
Haut de page