Assises de la Vente Directe

La FRCIVAM Bretagne, avec l’appui des groupes locaux et des acteurs de la recherche, a organisé la 3ème édition les Assises de la Vente Directe le jeudi 29 novembre 2012 au Lycée du Gros Chêne à Pontivy. Vous pouvez consulter les vidéos des assises en cliquant ici.

————————————
Les 3e Assises de la vente directe se sont tenues à Pontivy après les deux premières édition à St Brieuc et Rennes. Le thème était « équité et proximité« .

 

Les assises de la vente directe sont issues d’un processus de recherche action initié depuis 2005 avec comme acteurs de premier rang Agrocampus Ouest et l’université de Rennes 2. L’objectif principal est d’organiser le débat sur les circuits courts alimentaires en Bretagne et d’insuffler une politique alimentaire territorialisée. Cet événement rassemble tous les 2 ans près de 250 participants (agriculteurs, agents de développement, chercheurs). Les 3ème assises ont eu lieu le jeudi 29 novembre 2012 à Pontivy .

Équité et proximité en circuits courts

Les circuits courts alimentaires représentent un agriculteur sur 5 en France. La Bretagne est une région en retard avec 1 agriculteur sur 10 avec ce type d’activité. Le potentiel de développement est important avec un nombre d’initiatives en forte augmentation (multiplication par 5 en 4 ans). Ces assises souhaitent contribuer à la manière dont va se développer les circuits alimentaires en Bretagne et en Europe. Les circuits courts alimentaires sont une opportunité pour impulser de nouvelle pratique agricole et asseoir une politique alimentaire territorialisée.
Le thème de ces 3ème assises est équité et proximité en circuits courts. Les circuits courts alimentaires sont souvent considérés comme facteur d’exclusion économique d’une partie de la population moins favorisée. L’accessibilité à une alimentation à base de produit locaux à tous est une préoccupation forte notamment en période de crise. De nombreuses expériences ont montré qu’une alimentation de qualité est possible à budget constant et accessible. Il convient de poser les conditions de prise en compte de ces enseignements.

Les circuits courts constituent un levier d’intervention locale pour faire évoluer les pratiques agricoles et alimentaires. Un dispositif de circuits courts mobilisent un réseau d’acteurs, véritable moteur des évolutions : agriculteurs, consommateurs, intermédiaire, élus. Au delà de la réduction du nombre d’intermédiaires entre producteur et consommateur, les circuits courts doivent considérer l’amont de l’activité de production. A cette condition, ils peuvent être envisagés comme un instrument de politique locale pour une préservation des biens publics (eau, paysage, sol) et la création d’activité. Nos observations montrent une surreprésentation des pratiques environnementales avec par exemple 10 fois plus de producteur en agriculture biologique en circuits courts. Une ferme en circuits courts mobilise 63 % d’emploi non délocalisable en plus (2,2 UTH/ferme contre 1,4 UTH).

Déroulement des 3éme assises de la vente directe

  • 10h Table ronde sur équité et proximité en circuits courts
  • 10h30 – 11h00 Pause
  • 11h00-13h15 Ateliers d’échanges
  • 13h30-14h30 Repas à base de produits locaux
  • 14h30-16h00 Ateliers d’échanges
  • 16h-17h Grand témoin : Intervention de Monsieur Dacian Ciolos, commissaire européen en charge de l’agriculture et du développement rural.
  • Vous pouvez utiliser ces mots-clés HTML : <a> <abbr> <acronym> <b> <blockquote> <cite> <code> <del> <em> <i> <q> <strike> <strong>

  • Flux de commentaires pour cet article
Haut de page